500 civils Camerounais pourchassent et arrêtent des terroristes de Boko Haram au Nigeria

Environ 500 civils Camerounais exaspérés par des attaques de la secte terroriste nigériane Boko Haram, ont décidé de traverser la frontière pour aller traquer des terroristes en territoire nigérian en collaboration avec des populations locales, et en ont fait une vingtaine de prisonniers, a-t-on appris mardi de sources concordantes.

500 civils Camerounais pourchassent et arrêtent des terroristes de Boko Haram au Nigeria

A en croire des témoignes dignes de foi, ces populations civiles camerounaises dont la plupart sont des membres des comités de vigilance, ont pris de cours les forces de sécurité nigériane.

Une fois sur place au Nigeria, ces Camerounais ont été soutenus par des Nigérians, grossissant le nombre de civils à la chasse des terroristes.

« Nos voisins du Nigeria ont admiré notre courage. Cela les a motivés pour traquer des terroristes. Notre démarche n’a pas été vaine, puisque nous avons détruit au moins deux cachettes des terroristes tandis que plus d’une vingtaine de membres de Boko Haram ont été arrêtés et directement mis à la disposition des autorités nigérianes », a déclaré l’un des porte-paroles.

Au  regard du « succès » de cette opération, « les populations camerounaises et nigérianes de part et d’autre de la  frontière, pris l’engagement de monter des groupes d’autodéfense dont  l’objectif est de porter secours aux forces de l’ordre dans cette guerre contre les  terroristes ».

Ces  dernières ont été encouragées à mettre l’accent sur “le partage des  informations” en direction des forces de l’ordre et des autorités  administratives, question d’éviter “d’éventuels dérapages qui pourraient  naître parmi certaines populations” ont précisé les gouvernants  camerounais.

Face aux multiples attaques suicides de Boko Haram, des prises d’otages et des incursions armées en territoire camerounais, les autorités ont encouragé la création des comités de vigilance constitués de civils, dont le travail de veille contribue à atténuer des activités meurtrières de Boko Haram qui, depuis  juin dernier, a multiplié des attaques kamikazes, tuant près de 100 personnes en l’espace de trois mois.

© CAMERPOST avec APA

Poster un Commentaire

4 Commentaires sur "500 civils Camerounais pourchassent et arrêtent des terroristes de Boko Haram au Nigeria"

Me notifier des
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Marie Madeleine Ngo Ndoum

Il faut leur rendre la pareille, à ces amis d’Amnésie International.

Appolinaire Mimbe

Bravo braves concitoyens. Ils n’ont pas le monopole de la violence ces protégés d’amnistie internationale et de la communauté internationale auto-proclamée

Bertrand Ekotto

Au secours mes frères

Boris Tadjeuteu

Pure mensonge.

wpDiscuz