4è CEO Forum : Alassane Ouattara estime que « l’Afrique a besoin d’un secteur privé fort pour son développement »

Alassane Ouattara estimé que "l'Afrique a besoin d'un secteur privé fort" pour son développement | © AFP
Alassane Ouattara estimé que “l’Afrique a besoin d’un secteur privé fort” pour son développement | © AFP

La quatrième édition de Africa CEO Forum s’est ouvert, lundi, à Abidjan en présence du président Alassane Ouattara qui a estimé que ”l’Afrique a besoin d’un secteur privé fort” pour son développement.

Selon le chef de l’Etat ivoirien, le développement du continent passe par l’industrialisation des économies africaines, soulignant que ”l’Afrique a besoin d’un secteur privé fort pour développer sa croissance”.

” Nous sommes pour un secteur privé fort dans nos économies” a martelé M. Ouattara qui a rappelé que le Plan national de développement (PND 2016-2020) d’un montant global de 30.000 milliards FCFA, prévoit ” 62% du programme pour le secteur privé”.

Pour Dr Akinwumi Adesina, président du groupe de la Banque aficaine de développement (BAD), l’institution bancaire panafricaine a défini cinq nouvelles priorités pour soutenir ”l’indispensable” transformation économique du continent.

Il s’agit de ” éclairer l’Afrique et l’alimenter en énergie, nourrir l’Afrique, industrialiser l’Afrique, intégrer l’Afrique et améliorer les conditions de vie des populations africaines”, a indiqué Dr Adesina indiquant que dans ces objectifs, la stratégie de ia banque en faveur du secteur privé se concentrera sur l’amélioration du climat des affaires.

“Le portefeuille d’engagements de la banque en faveur du secteur privé a singulièrement augmenté, passant de 300 millions de dollars en 2004 à 2,15 milliards en 2015”, a dit le président Adesina, précisant que ”nos actionnaires nous demandent de faire davantage pour renforcer le développement du secteur privé”.

Le Directeur général du groupe Jeune Afrique a pour sa part, relevé que ”de nombreuses économies du continent sont affectées par la chute du prix des matières premières et par un recul inédit des investissements étrangers”.

Elaboré en partenariat avec la BAD, le Africa CEO Forum est organisé par le groupe Jeune Afrique, éditeur de Jeune Afrique et par Rainbow Unlimited, une société suisse, spécialisée dans l’organisation d’événements de promotion économique.

© CAMERPOST avec © APA