Zone CEMAC – Chute de la croissance : la BEAC insiste sur la diversification de l’économie

Lucas Abaga Nchama, gouverneur de la BEAC.
Lucas Abaga Nchama, gouverneur de la BEAC.

Les économies de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) devraient enregistrer une croissance plus faible d’environ 2,5% de leur produit intérieur brut (PIB) en 2015, alors que les prévisions antérieures tablaient sur 4,3%, révèlent les estimations publiées jeudi à Yaoundé par la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC). Pour le gouverneur de la BEAC, Lucas Abaga Nchama, ce ralentissement résulte des effets conjugués de la chute des prix du pétrole avec d’autres matières premières et des crises sécuritaires dues notamment aux activités terroristes de la secte islamiste nigériane Boko Haram au Cameroun et au Tchad, en dehors du Nigeria lui-même et du Niger, sans oublier la crise centrafricaine.

Source : © Agence de presse Xinhua

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz