Cameroun : L’ordre des médecins va en guerre contre les faux certificats médicaux

Dr Guy Sandjon, président de l’ordre national des médecins du Cameroun | DR
Dr Guy Sandjon, président de l’ordre national des médecins du Cameroun | DR

Le précieux document est désormais délivré sans les vérifications pourtant indispensables, tel est le constat que dresse l’ordre des médecins du Cameroun.

La tenue de l’assemblée générale ordinaire de l’ordre des médecins du Cameroun le vendredi 20 novembre 2015, avait à l’ordre du jour l’examen des conditions de délivrance du certificat médical au Cameroun. L’importance de ce document explique la nécessité d’encadrer sa délivrance. En effet au Cameroun, l’exercice de certaines activités est conditionné par la présentation de ce document, par exemple pour vendre des vivres ou de des aliments il faut au préalable obtenir un certificat médical.  Il en est de même pour présenter certain concours administratifs et d’intégration dans l’armée ou encore dans la police. Le certificat médical permet en outre d’intenter une action en justice ou d’obtenir un congé ou divers avantages. Le constat est clair, le certificat médical est un document important voire indispensable. Le problème soulevé par l’ordre national des médecins du Cameroun est le laxisme et la légèreté voire la négligence qui entoure la délivrance de ce document. Selon le professeur Tetanyé Ekoe vice-président de l’ordre national des médecins du Cameroun, « seul un médecin inscrit au tableau de l’ordre est habilité à signer ce document d’expert mais compte tenu de notre contexte particulier marqué par un manque de médecins…le législateur a étendu cette compétence aux infirmiers exerçant dans des formations publiques ».  Le médecin poursuit en soulignant que pour se voir délivrer un tel document, le médecin doit s’assurer aux moyens d’examen biologique appropriés que le demandeur est indemne de maladies transmissibles. L’assemblée ordinaire a été l’occasion de revenir sur l’importance de ce document dont la nature est encadrée par la loi et susceptible de donner lieu à des sanctions sévères pouvant aller jusqu’à la radiation du tableau de l’ordre.

© CAMERPOST par Hakim ABDELKADER

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz