Lutte contre le terrorisme : Jacob Zuma exhorte l’Afrique à aborder les causes profondes

Jacob Zuma exhorte l'Afrique à aborder les causes profondes du terrorisme | Photo d'archives
Jacob Zuma exhorte l’Afrique à aborder les causes profondes du terrorisme | Photo d’archives

Alors que l’Afrique est endeuillée par les récentes attaques terroristes au Mali et au Nigéria, le Président sud-africain Jacob Zuma a déclaré que la seule façon d’aborder la menace de l’extrémisme radical et du terrorisme à laquelle fait face le continent africain, est d’aborder les causes profondes de ce phénomène plutôt que de se focaliser sur les symptômes.

S’exprimant dimanche à la cérémonie de remise du prix de la paix de l’Afrique tenue à Durban, Zuma a déclaré qu’alors que l’Afrique lutte pour « taire les armes d’ici 2020 », elle continue non seulement de faire face aux menaces provoquées par la prolifération des armes, la traite des êtres humains et le trafic de drogue, mais également aux menaces terroristes et de l’extrémisme radical.

« Concernant ces dernières menaces, nous ne pouvons aborder fondamentalement la question de façon efficace que si nous cherchons à trouver les causes profondes de ces actes, plutôt que de nous focaliser uniquement sur les symptômes», a-t-il affirmé.

Il a ajouté que la Commission de l’Union africaine, récipiendaire du Prix de la paix de l’Afrique a été obligée, dans son travail remarquable de promotion de la paix et de la sécurité, continuer à encourager les Etats membres à renforcer la construction de la paix, de la sécurité et de ses diverses composantes.

« Bien que nous ayons encore des zones de conflit et de violence sur le continent, tels que les défis auxquels nous continuons de faire face au Nigeria, en Somalie, en République centrafricaine, au Mali et au Sahel, en Libye et dans l’est de la République démocratique du Congo, nos efforts collectifs de promotion de la paix ont donné des succès significatifs comme en témoigne les récents résultats satisfaisants des élections libres, justes et crédibles sur notre continent ‘’a poursuivi Zuma

« Ces efforts ont permis l’installation de gouvernements qui ont vu le jour par la volonté des peuples »,a-t-il encore dit

« Cependant, nous restons préoccupés par les situations qui menacent de compromettre nos acquis de paix, tels que l’évolution de la situation au Burundi », a souligné Zuma, ajoutant que l’Afrique ne peut pas prospérer sans la paix.

© CAMERPOST avec © APA

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz