Cameroun – Extrême Nord : Epuisement des stocks de vaccin contre la tuberculose et exposition de nouveau-nés aux maladies

Epuisement des stocks de vaccin contre la tuberculose | Illustration/DR
Epuisement des stocks de vaccin contre la tuberculose | Illustration/DR

Depuis quelque temps, le vaccin contre la tuberculose administré aux nouveau-nés dans le programme élargie de vaccination est introuvable dans la région de l’extrême-nord de nombreux nourrissons sont exposés à la maladie.

Le BCG vaccin contre la tuberculose n’est plus administré aux nourrissons depuis quelques jours dans la région de l’extrême-nord. Une situation qui perdure et constitue une limite au suivi normale du programme élargie de vaccination dans cette partie du pays. La conséquence immédiate est l’exposition des nourrissons à la tuberculose. Ces derniers doivent en effet recevoir une dose de vaccin dès la naissance. Les parents de plus en plus inquiets ne savent plus où donner de la tête, d’autant plus que ce vaccin est administré dans le programme élargi de vaccination.  De l’avis des responsables locaux du ministère de la santé publique, interrogé par la radio nationale camerounaise, il s’agit d’une rupture de stock.  Des mesures seraient en cours pour remédier à cette situation. Ce vaccin est destiné à lutter contre la tuberculose, sévère maladie respiratoire due au Bacille de Koch. Il est obligatoire pour tous les enfants de moins de 6 ans. L’efficacité du BCG est difficile à évaluer, car ce vaccin confère une protection contre la tuberculose lorsqu’il est administré avant l’infection par un bacille tuberculeux. Dans les pays pauvres, au Cameroun notamment, l’infection tuberculeuse est fréquente et se produit souvent très tôt dans la vie. C’est la raison pour laquelle la vaccination par le BCG est recommandée dès la naissance.

© CAMERPOST par Hakim ABDELKADER